:)

Paris…

La nuit qui enveloppe l’être de son voile de douceur et de fraîcheur, une légère brise agitant les vêtements des passants, cette nuit, elle sourit ce soir.

Elle regarde cet homme assis sur le rebord du pont de bois, qui balance une jambe dans le vide, un sourire aux lèvres.

Il sourit lui aussi. Pourtant il n’est pas spécialement heureux… Mais il sourit tout de même. Alors qu’on aurait pu s’attendre au contraire, lui, il sourit. Il a appris une mauvaise nouvelle aujourd’hui. Le genre de nouvelle qui vous déprime pour la journée, semaine voir plus…

Mais il sourit.

Il a pris une gentille claque dans la figure.

Mais il sourit.

C’est un sourire un peu triste, teinté d’une légère amertume et d’un peu de déception. Mais un sourire tout de même. D’habitude, il est plutôt du genre à se morfondre, à se complaire dans sa tristesse, à rester chez lui à ruminer ses sombres pensées.

Mais la tristesse, on s’y accoutume. Comme la clope, l’alcool ou n’importe quelle saloperie qui vous rend addictif. Et quand on commence à s’y habituer, c’est mal barré…

Alors avant de s’y habituer, il a décidé de changer. On ne se morfond plus. On ne pleure plus sur soi-même.

On lève la tête. On encaisse. On reste debout. On relève la tête, fièrement, et on avance. Pas à pas, doucement, mais on avance.

Il reste toujours cette petite blessure, là, dans la poitrine. Mais ce qui paraissait être une épée dans le cœur devient lentement une simple dague… puis une aiguille… Et un jour, ça disparaît.

C’est comme ça que ça marche. C’est comme ça que ça doit marcher.

Il ferme les yeux et laisse la brise nocturne lui caresser le visage, comme une main féminine qui tendrement lui caresserait la joue, amante nocturne toujours présente dans les coups durs…

Il inspire profondément et descend de son promontoire. Le bois du pont craque doucement tandis que l’homme, une rose à la main, s’enfonce dans la nuit en continuant sur le Pont des Arts.

Allons… Il n’existe pas réellement…
Tout cela n’était… qu’un rêve… rien qu’un rêve…

2 Response to ":)"

  1. Flo Says:
    08 juillet, 2005 23:45

    Deeply beautiful...
    But the show must go on...

  2. Icy says:
    08 juillet, 2005 23:48

    The show always goes one mate and you are well placed to know that :)