Retour vers le passé

Maximilien, Max pour les intimes, se réveille. D'un pas alerte, il roule hors de son lit dans une imitation de baleine échouée sur une plage. Il n'a jamais vraiment été du matin. Disons même que tant qu'il n'a pas bu son café, il ne sert à rien de lui fournir un environnement, il ne le remarquera pas.

Max, donc, se dirige d'un pas toujours alerte, et hésitant, vers la cuisine. La main contre le mur du couloir, les yeux encore mi-clos, il se guide ainsi jusqu'au graal caféiné.

Arrivé devant la cafetière, il appuie distraitement sur le bouton. Il prépare toujours son café la veille, sachant pertinemment qu'il est incapable de le faire au réveil. Il attend le bruit habituel du café en train de passer, le coude posé sur le plan de travail. Il croit entendre un bruit dans le salon. Max vivant seul, il se dit qu'il a du rêver. Après tout, il n'est pas ce qu'on pourrait appeler sans mensonge « réveillé ».


- Il en met du temps à passer ce café... maugréé-t-il.

Il entrouvre un oeil pour regarder la machine. Qui n'est pas la sienne. Il ouvre les deux yeux.


- Putain, c'est quoi ce délire ?
- Ne jure pas dès le matin Max !
- NOM DE DIEU ! hurle-t-il en se retournant.

Face à lui, une femme le regarde avec des yeux grands comme des soucoupes.

- Je t'ai fait peur ? Et arrête de jurer !
- M... Maman ?!
- Non, c'est la factrice, andouille...
- Mais... Qu'est ce que tu fais chez moi ?!
- Je te rappelle que c'est toi qui es chez moi...
- Hein ?
- Et depuis quand tu bois du café ?
- M... mais ça fait des années que j'en bois !
- Ah oui ? Tu as commencé jeune dis donc... et je n'ai jamais rien vu ? Arrête ton char...
- Mais qu'est ce que tu fais chez m...

Les yeux enfin grand ouvert, Max regarde autour de lui.

- Mais c'est pas ma cuisine !
- Ah non, c'est aussi la mienne...
- C'est quoi ce délire ?
- Bon, t'as fini tes idioties dès le matin, oui ? Active-toi un peu, tu vas être en retard à l'école sinon.
- A l'école ? Comment ça l'école ?
- Le collège... tu te souviens ?
- Mais je ne bosse pas dans un collège, tu le sais bien !
- Je sais surtout que tu as intérêt à aller prendre ton petit-déjeuner et ta douche fissa si tu ne veux pas que je t'envoie en cours en pyjama ! Allez, ouste, hors de ma cuisine.

Et la mère de Max de le jeter sans ménagement hors de la pièce. Max, hagard, tente de comprendre. Il regarde le salon. Il le connait. C'est celui de l'ancien appartement de ses parents. Celui de son enfance.


- D'accord... je suis encore endormi, je dois être en train de rêver... qu'est-ce que je fous ici ?
- TA DOUCHE ! hurle sa mère.
Max, ne sachant pas trop quoi faire, se pince. Et se fait mal. Donc il n'est pas en train de rêver. Il court vers la salle de bain.

- Ah ben tu vois quand tu veux, lâche sa mère, goguenarde.

Arrivé dans la salle de bain, Max allume la lumière et se fixe dans la glace.

- Putain de bordel de merde...

Le reflet qu'il a en face de lui... il le connait... mais... c'est impossible. Il voit sa mère passer la tête par l'entrebâillement de la porte.

- Il faut aussi que je te jette sous la douche ?
- Maman... J'ai quel âge ?
- Tu es trop vieux pour que je fasse prendre ta douche, si c'est ta question.
- Quel âge j'ai ?

Long soupir maternel.

- Tu as quatorze ans, Max.
- Non...
- Si... je t'assure que si. Et l'état civil fera de même.

Il regarde, ahuri, ce reflet qu'il ne connait que trop bien. C'est bien lui... mais à quatorze ans. Le seul souci, c'est que Maximilien a vingt-quatre ans, qu'il devrait se réveiller dans son studio parisien pour aller au boulot... et que sa mère l'admoneste pour qu'il aille au collège. En cours...

- J'ai rajeuni de dix ans...
- Ben tiens... si t'as la recette, je suis preneuse...

Sa mère s'en va, le laissant seul face aux milles questions qui lui tournent en tête. Il réfléchit, il cogite, il a l'impression que son cerveau va exploser... Comment peut-il s'être endormi à vingt-quatre ans... et se réveiller à quatorze ? Mais tout ce qu'il trouve à dire, c'est :

- Putain de bordel de merde...

4 Response to "Retour vers le passé"

  1. Lison says:
    28 octobre, 2008 13:18

    Mais... c'est bizarre... Je le connais ce texte... Je l'ai deja lu... Rassure moi, je suis pas folle, t'as pas ecrit ca aujourd'hui, hein?

  2. Icy says:
    28 octobre, 2008 23:18

    Non tu n'es pas folle ma Lison, je te l'avais fait lire :) Je me suis décidé à le poster parce que je me suis mis à écrire la suite de l'histoire... qui arrive d'ailleurs dès maintenant ;)

  3. Lison says:
    30 octobre, 2008 20:55

    Aaaaahhh!!! Tu me rassures :)
    Pendant un moment, j'ai vraiment cru etre folle :)
    A quand la partie 3 de ton histoire? :)
    Bisous!!

  4. Yann Th says:
    22 janvier, 2009 00:47

    Putain de bordel de merde! c'est trop fort ce début d'histoire... vite, je vais pouvoir passer à la suite!

    Au fait, bonne année Icy ;)

    Yann/Ash