Me wa kokoro no mado desu

Fenêtre du cœur, fenêtre sur l'âme,
Tristes paysages où pleuvent les larmes
Levers de soleil au lever du lit
La nuit s'endort quand tu me souris
Vitrine que tu tentes parfois de teinter
Je triche, je ruse, au judas de tes yeux je suis resté

Avant d'embrasser tes lèvres, doucement
J'embrasse ton regard, ainsi sachant
Quel goût elles auront,
De ton cœur, quel sera le son.


L'œil est la fenêtre du cœur
Proverbe japonais

1 Response to "Me wa kokoro no mado desu"

  1. Yann Th says:
    03 février, 2009 02:46

    Merci

    (à quand des recueils signés/griffés qu'on puisse transporter avec soi... juste pour lire quand dans nos cœurs il fait noir)

    Yann, fan ou drogué... :)